Παρασκευή, 19 Αυγούστου 2016

L'Eglise Orthodoxe à Madagascar


"Ce qui, nous manque ici a Madagascar, c'est le contact avec la voie orthodoxe..."

Chrétiens orthodoxes à Madagascar. La photo à partir d'ici.

Daniel Ralibera, Gabriel de Taffin, Madagascar et le christianisme. Texte à partir d'ici, la page 484: 

Photo d'ici
... Sur ce plan des voies, ce qui, nous manque ici a Madagascar, ou plutot nous a manque jusqu'a present, c'est le contact avec la voie orthodoxe: celle-ci met particulierement l'accent sur l'action vivifiante de l'Esprit en nous et dans l'Eglise, et sur l'experience personelle et communautaire de la puissance creatrice de l'Esprit, qui fait de chaque chrétien, non seulement en titre, mais aussi en fait, dans le quotidien, une nuvelle creature, un fils ou une fille de Dieu, participant, des et dans ce monde, dans son corps non encore glorifie, a la vie trinitaire.
C'est la la deification chere a l'Eglise orthodoxe, formulee d'une façon lapidaire par le grand Athanase quand il resume a se façon la message de la Bonne Nouvelle: "Dieu, dans le Christ, set devenu homme, pour que homme, dans le Christ, devienne Dieu". Il faut avoir participe, et non seulement assiste, a une priere communautaire ou a un office liturgique, dans une eglise orthodoxe, pour comprendre et vivre ce qu'est la voie orthodoxe, et experimenter ainsi, en soi, dans son corps, et en Eglise l'amour, la joie, la paix du Christ qui descendent sur la communaute et penetrent chacun des participants, en produisant en lui une certaine chaleur interieure, qui est un des singes sensibles de la presence active de l'Esprit en nous.
Nous avons dit plus haut "ce nous a manque jusqu'a present..."; car cette Terre de nos ancetres, notre Dieu l'aime et la benie: a preuve les martyres authentiques, les Rasalama, qu'il a suscites dans la voie protestante, ainsi que les laics, les Victoire Rasoamanarivo, qu'il a charge de dirigent son Eglise dans la voie catholique pendant l'absence des clercs, des les premiers contacts avec le message de son Fils. Et il ouvrira cette terre qu'il aime, quand le temps seront revolus, a la voie orthodoxe.
Mails it faut se souvenir que devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour (2 Pi 3, 8). Nous aurons ainsi, un jour, une conscience plus claire de la nature que souligne communautaire de l'Eglise qui est, par definition, le corps du Christ, nature que souligne l'adage orthodoxe: solus christianus, nulus christianus: "un chretien tout seul, ce n'est pas un chretien". (...)

Mariage orthodoxe à Madagascar. Photo d'ici.

Madagascar: L'Eglise orthodoxe de plus en plus présente à Madagascar

Fr.allAfrica.com (2008) 

La communauté orthodoxe locale accueille pour la deuxième fois un patriarche d'Alexandrie. Cette religion chrétienne semble bien implantée à Madagascar, malgré le faible nombre de ses fidèles.
La visite du patriarche d'Alexandrie et de toute l'Afrique apparaît comme un signe encourageant pour la communauté orthodoxe de l'Ile. Le pape Théodoros II est arrivé le 14 février (2008) pour une visite pastorale de quinze jours. Son passage apporte un nouvel espoir parmi les fidèles, au nombre de 6 000 actuellement dans tout Madagascar.

Mgr Nektarios Kelis, le premier évêque de Madagascar, un missionnaire béni (d'ici)

Note: Le diocèse de Madagascar, établi en 1997, comprend également les îles Maurice, de La Réunion, les Comores et Mayotte


Dédicace d’une nouvelle église à Madagascar par le patriarche d’Alexandrie

Orthodoxie.com, on 1 June 2015 Romfea.gr
 

Le 31 mai, jour de la Pentecôte selon le calendrier orthodoxe, le pape et patriarche d’Alexandrie Théodore II a célébré la dédicace de la nouvelle église dédiée à l’Entrée au Temple de la Mère de Dieu, à Andoharanofotsy, à environ 80 km d’Antananarivo. La liturgie a ensuite été célébrée dans l’église, où de nombreux fidèles étaient rassemblés.



Dans son homélie, le patriarche a évoqué le jour de la Pentecôte et le Saint-Esprit qui, comme il est dit dans l’office, « rassemble l’institution de l’Église ». Il a ensuite expliqué l’office de dédicace de l’église.
À l’issue de l’office, il a béni séparément chaque fidèle et a remercié toutes les personnes présentes, parmi lesquelles l’ambassadeur de la République d’Égypte à Madagascar M. Cherif Abbas, le nonce de l’Église catholique-romaine et le représentant du consulat de Grèce à Antananarivo. Le patriarche a ensuite présidé le repas organisé en son honneur par le métropolite local, Mgr Ignace, et auquel étaient présents le président de la communauté hellénique de Madagascar M. Nicolas Keramidas ainsi que les membres de la paroisse.



*****

"Le travail accompli par l’Église orthodoxe à Madagascar: les 50 églises, 35 écoles, 22 centres médicaux, 4 orphelinats, 2 maisons pour personnes âgées, et la nouvelle université à Manakara"

Le pape et patriarche d’Alexandrie Théodore II a rencontré le président de Madagascar



Le 3 juin 2015, le pape et patriarche d’Alexandrie Théodore II a rencontré le président de Madagascar, M. Hery Rajaonarimampianina. Il était accompagné par le métropolite local, Mgr Ignace, l’ambassadeur de la République d’Égypte à Madagascar, M. Cherif Abbas, le consul de Grèce et de Chypre à Madagascar, M. Panayotis Taloumis, l’archimandrite Marc Theodosi et le prêtre africain Stéphane.
Le primat de l’Église d’Alexandrie a remis au président malgache la Grande Croix de St Marc avec l’étoile. Il a informé brièvement le président sur l’œuvre pastorale, missionnaire et humanitaire du Patriarcat, notamment la construction d’écoles, hôpitaux, églises et autres institutions pour les Africains et Grecs en Afrique.
Le président a souligné le travail accompli par l’Église orthodoxe à Madagascar, à savoir les 50 églises, 35 écoles, 22 centres médicaux, 4 orphelinats et 2 maisons pour personnes âgées, et tout spécialement la nouvelle université à Manakara. Le primat a donné une interview à la presse et a souhaité la prospérité ainsi que la paix à tout le peuple de Madagascar, et la santé au président et toutes les autorités.


Inauguration de la première université orthodoxe à Madagascar

Le 3 juin, le patriarche d’Alexandrie Théodore s’est rendu à Manakara, sur l’île de Madagascar, où il a été reçu par le préfet régional et une foule nombreuse.
Le primat de l’Église orthodoxe d’Alexandrie a visité les bureaux du préfet, d’où il a transmis un message spirituel aux habitants de la région, les appelant à montrer de la patience pour un meilleur avenir dans les conditions difficiles où ils vivent.
En l’église orthodoxe de la Sainte-Trinité, toujours dans la région de Manakara, les enfants et la foule ont reçu le patriarche avec une doxologie et ont offert au patriarche des objets traditionnels fabriqués à la main. La journée s’est achevée par l’inauguration de la première université orthodoxe à Madagascar sous l’égide du diocèse métropolitain de l’île.
Le patriarche a célébré l’office de bénédiction. Étaient présents le représentant du parlement malgache, le maire de Manakara, le préfet de la région, le métropolite diocésain, les clercs du diocèse et les fidèles de la ville. Le patriarche a parlé avec compassion et amour au peuple, disant que cette faculté était destinée aux enfants de Manakara, lesquels constituent l’avenir du pays. Il a également exprimé le souhait que d’autres instituts caritatifs soient créés en faveur de cet endroit si pauvre. S’adressant au père Apostolos, il a souhaité que fleurisse également ici un centre monastique d’amour et d’apport spirituels à la population. L’université est un don de l’archimandrite Cyriaque Tsolakis de Karditsa (Grèce), que le patriarche a mentionné avec reconnaissance.


Evêque Ignace de Madagascar: L’orthodoxie à Madagascar

Pravoslavie.ru


L’évêque Ignace de Madagascar (Patriarcat d’Alexandrie) a envoyé une lettre à l’association grecque qui aide la mission orthodoxe dans ce pays, dans laquelle il donne des nouvelles sur le développement de celle-ci

Chers amis de la Mission, réjouissez-vous dans le Seigneur !
Je vous contacte avec joie, d’abord pour vous remercier de votre soutien constant à notre humble ministère missionnaire, et ensuite pour vous informer de la progression des travaux concernant les deux églises, dont vous avez entrepris le financement. Les travaux de construction de la première église, à Diego, dédiée aux saints archanges approchent à leur fin, et l’église sera opérationnelle vers Noël. Comme je l’ai mentionné plusieurs fois, ici, dans ce pays, tous les types de travaux sont faits manuellement, avec des moyens primitifs et de nombreux obstacles, ce qui retardent leur achèvement. En outre, des conditions météorologiques défavorables telles que des pluies abondantes, empêchent le travail continu. La seconde église, dédiée à la Transfiguration, plus petite que la première, est déjà terminée et attend son ouverture. En raison de la longue distance, il m’a été impossible de vous envoyer les photos des églises. J’espère être bientôt en mesure de répondre à votre demande. Nous louons Dieu et remercions nos donateurs pour cette bénédiction qui fait que, au milieu de la crise, des églises soient construites pour la gloire du Dieu trinitaire et le salut de l’humanité. Notre lutte continue dans chaque domaine et, malgré les grandes difficultés, beaucoup de gens se convertissent à l’orthodoxie chaque jour. 


La église à la Transfiguration (d'ici)

Après une catéchèse en bonne et due forme, ils sont menés au premier sacrement de notre Église, le baptême. Cette année, nous avons célébré de nombreux baptêmes en groupes dans une rivière. En outre, avec la bénédiction de notre vénérable prélat, le pape et patriarche Théodore, certains de nos séminaristes ont été ordonnés au premier degré du sacerdoce (le diaconat) et d’autres au deuxième (la prêtrise), remplissant ainsi certains des nombreux postes vacants dans nos paroisses. Le séminaire fonctionne normalement, avec de nouveaux et d’anciens étudiants. Nous continuons à visiter les villages pour catéchiser, célébrer les offices, revoir les projets et, ce qui est très important, communiquer avec la population, ce dont ils ont un grand besoin. Les gens sont assoiffés d’entendre la parole de Dieu de même que d’apprendre plus sur notre Dieu et notre foi orthodoxe en général. Ce qui m’impressionne le plus est qu’ils assistent régulièrement aux offices, sans épargner leur peine, effectuant de longs trajets, pieds nus, sous un soleil de plomb. 

Mgr Ignace de Madagascar. La photo à partir d'ici. 

Le travail caritatif continue aussi, bien que non aussi intensivement que dans le passé. Certaines activités ont dû cesser en raison de la crise financière. De nouvelles institutions démarreront très prochainement, après avoir été inaugurées pendant la visite de notre patriarche. Il s’agit d’édifices tels que l’orphelinat, la nouvelle aile de l’hôpital, l’Université et plusieurs églises. Nous rendons gloire à Dieu et remercions les donateurs. Si possible, nous aimerions vous demander de nous aider à acheter l’équipement intérieur des deux nouvelles églises susmentionnées. En outre, l’équipement de l’aile du bâtiment de l’orphelinat, lequel a été construit avec les fonds offerts par une dame anonyme de Thessalonique par l’intermédiaire votre fraternité, coûtera environ 15.000 euros. Enfin, je vous saurais gré si vous pouviez prévoir l’expédition d’un nouveau conteneur avec les marchandises dont nous avons besoin, telles que nourriture, appareils ménagers d’occasion et fournitures pour les étudiants. Ainsi, vous aiderez substantiellement notre œuvre, comme vous l’avez fait dans le passé. Merci pour tout. Que Dieu soit avec vous.
†Ignace, évêque de Madagascar”


Le temple sacré des Archanges à Diego terminé. Voir ici

"Il existe une centaine d’églises orthodoxes, 20 000 fidèles et 40 prêtres à Madagascar..."

Inauguration de la nouvelle église orthodoxe d’Antsiranana par l’archevêque Msg Ignatios Sennis


Orthodoxie.com

Cette Eglise orthodoxe est la première dans la région DIANA. Bâtie sur plus de 1 000 m2, terrain donné par la veuve de Georges Karma, cette église de 210 m2 peut accueillir 200 à 300 fidèles

Une nouvelle église vient étoffer la communauté religieuse de la ville. Il s’agit de l’Église orthodoxe qui vient d’être inaugurée le dimanche 15 mai

Les travaux de construction de cette église orthodoxe qui se situe en face de l’école primaire publique (EPP) du quartier SCAMA ont pris fin au mois de décembre de l’année dernière. L’inauguration devait se dérouler à Pâques, mais le climat et l’état de la route n’étant pas favorable, elle a été reportée au dimanche de la pentecôte. L’archevêque orthodoxe, Msg Ignatios Sennis en présence du Vicaire, d’un diacre, du père Mathieu, prêtre d’Antalaha et du responsable de l’église à Antsiranana, le père Alexios, a inauguré la nouvelle église et l’a baptisé « Arkanjeky Mikaely sy Gabriely » (Archanges Michel et Gabriel).
Cette Eglise orthodoxe est la première dans la région DIANA. Bâtie sur plus de 1 000 m2, terrain donné par la veuve de Georges Karma, cette église de 210 m2 peut accueillir 200 à 300 fidèles. Les fidèles orthodoxes à Diego Suarez sont au nombre de 40 dont 30 ont déjà été baptisés. Quelques-uns de ces fidèles ont été baptisés depuis 2011 et les cultes se sont déroulés dans la maison de la veuve Karma avant la construction de l’église.
Cette nouvelle église comprise, il existe une centaine d’églises orthodoxes, 20 000 fidèles et 40 prêtres à Madagascar. Pour les prochains mois à venir, l’archidiocèse orthodoxe d’Antsiranana a plusieurs projets à réaliser dont la construction d’une maison à proximité de l’église pour le prêtre et la mise au point un dégagement afin d’avoir une surface libre pour faire office de stationnement.


Ordination diaconale du Père Ioakim (d'ici)

Père Ioakim : de Madagascar ...au Mans

Eglise orthodoxe le Mans, 25 décembre 2011

Le père Ioakim à la paroisse du Mans
Pour la célébration de la Nativité du Christ , la paroisse orthodoxe du Mans dont c’est également la fête patronale, a accueilli le Père Ioakim Andrianarijaona qui après sa formation théologique à Madagascar puis à l’université de Thessalonique (Grèce) poursuit actuellement ses études à l’Institut de théologie orthodoxe St Serge à Paris. Marié et père d’une fillette de 6 ans, Père Ioakim vient de la paroisse St Nicolas à Majunga ville située à 500 km de la capitale dans l’Ouest de l’île de Madagascar. Cette paroisse qui compte actuellement entre 150 et 200 paroissiens, principalement malgaches, a été fondée en 1958 par la communauté grecque installée dans cette ville.
Elle est à l’image de l’Eglise orthodoxe malgache, dynamique et en croissance, riche de quelques 140 paroisses dans l’île et de nombreux prêtres autochtones placés sous l’omophore de Mgr Ignatios d’Antananarive.Il n’est pas rare d’assister au baptême collectif, d’une cinquantaine voire d’une centaine de catéchumènes de tous âges, souvent en octobre, période précédent le carême de l’Avent.
L’Eglise orthodoxe locale dépendant du Patriarcat d’Alexandrie qui a juridiction sur toute l’Afrique et Madagascar, entretient des liens étroits avec la Grèce et notamment avec certains monastères du Mont Athos qui aident matériellement et spirituellement. C’est ainsi que chaque année un groupe d’étudiants grecs vient animer un camp de vacances pour les enfants de l’orphelinat orthodoxe de Majuenga.
Père Ioakim célèbre selon les lieux et avec une égale aisance aussi bien en malgache, qu’en français ou en grec. Outre la joie d’avoir pu célébrer les offices de la Nativité, la paroisse a pu ainsi découvrir un visage inattendu de l’Orthodoxie et ne manquera pas d’en approfondir la connaissance, lors d’une prochaine venue du Père Ioakim au Mans.



 Église Orthodoxe Saint Nicolas

 
Orphelinat de Majunga

Voir aussi


Orthodox Mission of Madagascar | Facebook
Randrianaivo Vacilios Frederic (prêtre orthodoxe) - Facebook (photo)
The Orthodox Christian Church in Madagascar 
Orthodox Madagascar
Serving the people in Madagascar - Poverty, animism, bandits & Panayiotis, a boy who «ceased coming to church»...
"Who are you?" – A play in six acts
News & articles from the Orthodox Church in Madagascar here & here.
 
 

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου